Agence Wallonne pour la Promotion
d'une Agriculture de Qualité

Avenue Comte de Smet de Nayer 14
5000   Namur
081/33 17 00
081/30 54 37

info@apaqw.be

Ci-dessous, voici un résumé des étapes de la culture du sapin de Noël qui permettra à chacun de se rendre compte des contraintes qu´exige ce type de production.

La culture du sapin de Noël peut se diviser en trois phases :

La production de plants
La plantation
La récolte et la vente des sapins de Noël

Il faut savoir que la plupart des producteurs de sapins de Noël, non professionnels (représentant environ 50 % de la production de sapins de Noël ardennais), se limitent aux phases 2 et 3 de la production. Ils s´approvisionnent en plants auprès de pépinières et producteurs de sapins de Noël spécialisés. Les entreprises ayant pignon sur rue et dont l´activité principale est la production de sapins de Noël cultivent généralement leurs propres plants.

La production de plants selon la méthode classique

En principe, tout part de la graine. Le pépiniériste achète ses semences chez un " marchand-grainier " qui s´approvisionne auprès d´une sécherie spécialisée. La récolte des cônes d´épicéa a lieu dans le courant du mois d´octobre. Les cônes sont stockés dans un endroit sec et aéré. Après passage dans un séchoir, les cônes s´ouvrent et libèrent leurs graines. Ces graines seront triées et sélectionnées afin d´obtenir les meilleurs plants de sapins.

Les graines de sapins de Noël sont plantées vers avril-mai dans un sol qui aura été profondément labouré.
En principe, la levée aura lieu 3 à 4 semaines plus tard.

Après deux ans, les sujets ont atteint une hauteur d´environ 15 cm. Ils sont repiqués en ligne à une distance d´écartement allant de 8 à 10 cm.
L´opération de repiquage exige au préalable un bon labour de la terre.

Cette deuxième opération permet de provoquer la formation d´un chevelu racinaire important, ce qui accroîtra les chances de reprise lors de la plantation ultérieure.
Le repiquage se pratique durant le printemps, juste au moment du réveil de la végétation ou, mieux, durant l´automne.

Le plant, ainsi une première fois repiqué, reste 2 ans sur place. Durant ces années, des travaux d´entretien sont nécessaires. Au début surtout, il faut veiller à éliminer au maximum les adventices à l´aide d´herbicides sélectifs appliqués au printemps.

Après 4 ans, les plants sont définitivement repiqués.

Etat de la recherche

Actuellement, outre la production de plants selon les techniques traditionnelles, d´autres techniques sont expérimentées dont certaines donnent de très bons résultats quant à l´obtention d´arbres de Noël " parfaits ".

Il est primordial de mettre ces méthodes de multiplication au point, notamment pour les essences nobles. Jusqu´il y a peu, le semis était le seul moyen pour la reproduction de ces espèces. De plus, l´approvisionnement en graines, notamment en graines de nordmann (espèce au succès de plus en plus important) pose problème. Actuellement, les graines de nordmann sont importées du Caucase et notamment de Géorgie.

Afin de résoudre le problème de la reproduction optimale de ces espèces, plusieurs solutions ont été envisagées. Des clônes d´épicéas très sélectionnés sont notamment multipliés par bouturage.

La plantation

Avant de procéder à la plantation, il est nécessaire de préparer le sol par un labour profond.
La période de plantation se situe soit au printemps, soit en automne.

Afin de réussir la plantation, il faut utiliser un plant parfait (une seule flèche, assez touffu et de forme conique).

Pour effectuer le travail proprement dit, le pépiniériste utilise une planteuse qui fonctionne selon le même principe que la repiqueuse.

Les sapins sont plantés à environ 1 mètre les uns des autres, ce qui représente une production d´environ 10.000 sapins à l´hectare. Cet espacement entre les arbres permet de récolter des arbres de bonne configuration.

La récolte

L´arbre qui sera coupé ou déraciné aura passé au minimum 5 années dans le champ depuis sa plantation, s´il s´agit d´un épicéa commun. Autrement dit, pour obtenir un arbre d´une grandeur suffisante (environ 1,30 mètre) il faut compter 9 années de culture depuis le semis des graines en pépinière. La croissance du nordmann est encore plus lente, car celui-ci ne produit qu´une seule pousse par année, alors que l´épicéa débourre deux fois l´an. Il faut compter environ 12 ans pour obtenir un arbre commercialisable.
La culture du sapin de Noël est une production qui prend donc beaucoup de temps.

Avant d´être déplantés ou coupés, les arbres sélectionnés pour la vente sont marqués par le producteur au moyen d´étiquettes de couleurs qui indiquent la taille des arbres. Les arbres marqués sont ceux qui pourront être commercialisés.
On commence par préparer les arbres qui seront vendus en pot (containers) ou avec motte. Ceux-ci sont arrachés dès le mois de novembre à l´aide d´une bêche. Aucune machine ne peut jusqu´à présent faciliter ce travail parce qu´une partie des arbres seulement sont exploités ainsi.
Les coupes de sapins commencent fin novembre. En effet, le marché anglais importe ses arbres à ce moment. Les sapins destinés au marché belge et au continent européen sont coupés en décembre à l´aide d´une débroussailleuse à scie circulaire.

Dès qu´ils sont coupés, les arbres sont acheminés vers une aire de stockage où ils sont triés en fonction de leur qualité (1er, 2ème ou 3ème choix), en fonction de leur taille et en fonction de l´espèce.

Les sapins peuvent être vendus avec motte (racines), en containers (culture en pots), ou coupés. Ils peuvent être livrés sous filet, ce qui facilite le transport et le stockage.
La profession estime qu´à l´heure actuelle 10% des arbres sont vendus en containers, 15% sont vendus avec motte et 75% des ventes restent des sapins coupés.

Opérations culturales