Agence Wallonne pour la Promotion
d'une Agriculture de Qualité

Avenue Comte de Smet de Nayer 14
5000   Namur
081/33 17 00
081/30 54 37

info@apaqw.be
La culture de la vigne en Belgique est apparue au Moyen-âge aux environs du IXème  siècle. Il est peu probable que la vigne fût présente auparavant car le climat n’était pas adapté et la Gaule était recouverte d’épaisses forêts, cependant au IVème siècle, les vignobles de Paris étaient mentionnés. A partir de cette époque, la vigne s’étendit vers le Nord et au VIIIème siècle, les bords du Rhin étaient recouverts de vignobles. Les premiers essais de viticulture en Belgique ont dû être réalisés au même moment. D’ailleurs, les vignobles étaient déjà bien implantés à Amay : le vignoble de Vivegnis, au Nord de Liège, était déjà réputé comme ancien au IXème siècle ainsi que le vignoble hutois qui appartenait en partie à l’évêque de Liège. Les bords de Meuse étaient des lieux forts cultivés car ils présentaient des coteaux bien exposés.

Au XIVème siècle, chaque ville possédait son propre vignoble que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur des murs d’enceinte. Toutes ces villes (Tournai, Louvain, Bruxelles, Bruges, Gand, Thuin, Hal, Dinant, Namur, Tongres, Huy et Liège) ont laissé des traces de leur vignoble grâce à certaines toponymies locales.

Les premières personnes à avoir cultivé la vigne furent des moines car ils avaient besoin, pour leurs célébrations, d’une boisson pure et saine (c.à.d. une boisson qui ne risquait pas de contaminer les citoyens par les eaux de pluie polluées) et le vin répondait à leurs attentes. C’est pourquoi les premiers vignobles étaient la propriété d’abbayes. D’autre part, la vigne était aussi cultivée par des particuliers et même par des seigneurs, comme les ducs de Bourgogne qui possédaient les vignobles de Bruxelles, Louvain, Aarschot, Namur et Mons.

A la Renaissance (XVIème siècle) le climat belge  a subit « une petite ère glaciaire » ce qui a rendu la culture du raisin plus difficile et, la bière a pris le pas sur le vin grâce à l’évolution des techniques de fabrication et de conservation de ce breuvage. Les cultures maraîchères remplacèrent peu à peu les vignobles afin de nourrir la population en augmentation.

C’est en 1962 que deux vignerons, qui ne se connaissaient pas, plantèrent leurs premiers ceps de vignes de cépages allemands à Huy et à Borgloon.  De nombreux vignobles se mirent ainsi à renaître grâce aussi à la plantation de plants dits hybrides ou interspécifiques, résistants aux maladies.    Histoire de la vigne en Wallonie